La récolte de blé

Récolte de blé

La récolte de blé

La préparation du sol avant le semis

La première étape consistera à préparer les sols pour assurer les meilleures conditions de semis possibles.
La préparation du sol commencera dès la récolte précédente sur la parcelle concernée par le déchaumage des champs.
Le déchaumage sert à enfouir les résidus organiques des cultures précédentes.
Le choix de l’appareil dépendra de la nature du sol et de l’importance de la végétation à détruire

Quand semer le blé ?

Le blé se sème à l’automne, durant le mois d’octobre.
Certaines variétés de blé, dites « de printemps », se sèmeront elles, au mois de mars.

Comment procéder ?

Vous sèmerez une graine de blé sur un sol propre, bien ressuyé et à une profondeur de 2 ou 3 cm, en l’enterrant de 2 cm. Vous laisserez environ 12 cm entre chaque ligne de semis de blé.

Les différentes étapes de la culture du blé

Seules les variétés de blé qui se sèment en automne ont besoin de connaitre les rigueurs de l’hiver pour se développer normalement.

Avant l’hiver, les grains ont le temps de germer et de développer un système racinaire suffisant pour passer la mauvaise saison. Ce n’est qu’au printemps suivant (mars / avril) qu’aura lieu le tallage.
Fin avril vient le temps de la montaison : la tige s’allonge pour atteindre sa taille adulte, qui fera 1 mètre environs.

La dernière étape, nommée l’épiaison : l’épi de blé commence à se former en juin / juillet.

La récolte du blé

Chaque tige de blé dur porte un seul épi. Cet épi est constitué de « fleurs ».
Les grains naissent lorsque les fleurs sont fécondées.

Les grains de blé atteindront leur maturité fin juillet. Lorsque la tige sèche et que l’épi se courbe vers le bas, ce sera le moment de la moisson.